L’objectif de la dernière année de DSAA est l’écriture d’un mémoire et la conception d’un macro projet en lien avec celui-ci. Mon mémoire est né d’un premier questionnement : la place de nos habitudes dans le rapport au quotidien. En effet, les habitudes font partie de notre vie, elles nous construisent et nous accompagnent sans nous brider. Elles s’adaptent aux micros changements, en s’habituant et de déshabituant sans cesse. Partout, elles peuvent s’avérer fragiles, en crise suite à des perturbations trop fortes, qui nous mettent dans l’impossibilité de nous réaliser. Ainsi, j’ai pu observer que les espaces transitoires fragilisent d’autant plus nos habitudes : hôtels, centres d’accueils etc. Forte de nombreuses lectures et rencontres, j’ai ainsi eu l’occasion de mettre à l’épreuve ces connaissances des habitudes sur le terrain.

Pour le lire, c’est ici.

_Mémoire, projet de diplôme, 2015.